Tahdig, riz à l’iranienne accompagné d’abdugh khiar

Une amie m’a parlé d’un gâteau de riz et de pommes de terre qu’elle avait dégusté chez des amis iraniens. Sur le coup, ça ne m’a pas parlé puis je suis allée faire un tour sur internet et j’ai compris qu’elle parlait du tahdig que j’ai pu savourer à plusieurs reprises chez un ami iranien dont la maman cuisinait à merveille. Il s’agit de la cuisson traditionnelle du riz en Iran, un riz très croustillant et en effet, il en existe une variante avec des pommes de terre. Je me souviens même que chez mon ami, sa mère ajoutait un jaune d’œuf dans le reste du riz juste avant de le servir et c’était un pur délice ! C’est à l’occasion de la fête nationale de l’Iran le 11 février qui commémore la révolution islamique de 1979, que je rejoins Sophie du joli blog La tendresse en cuisine dans son geste d’amitié pour le monde. Comme Sophie l’explique « Un plat partagé c’est le début d’une expérience commune, le début d’une compréhension de la différence. On peut se régaler de la différence et s’émerveiller de la créativité des autres. » J’ai choisi aujourd’hui de vous proposer deux recettes, le Tahdig que j’accompagne d’abdugh khiar, une soupe au yaourt froide de concombre et pétales de rose, très rafraîchissante et délicatement parfumée. J’ai eu la chance que mon amie me donne des pétales de rose qu’elle avait reçu suite à son dîner.

Tahdig accompagné d'abdugh khiar

Pour le Tahdig

Pour 4 personnes :

– 1 tasse de riz basmati ou thaï
– 30 à 40 g de beurre
– gros sel
– 1 dose de safran

Tahdig, riz à l'iranienne

Laver le riz dans plusieurs eaux jusqu’à ce que l’eau soit translucide.

Remplir un bol avec de l’eau et un peu de sel fin, ajouter le riz et le laisser tremper durant 30 minutes. L’amidon du riz doit complètement disparaître.

Faire bouillir de l’eau avec du gros sel dans une casserole. Égoutter le riz et l’ajouter à l’eau bouillante. Le faire cuire 7 à 8 minutes (le riz n’est pas totalement cuit et reste croquant).

Égoutter le riz et le rincer à l’eau froide pour arrêter la cuisson.

Dans un petit bol, dissoudre la dose de safran dans 3 cuillères à soupe d’eau chaude.

Dans une cocotte ou une poêle anti adhésive qui a un couvercle qui s’adapte parfaitement, faire fondre le beurre et ajouter le safran dilué.

Étaler une couche de riz sur tout le fond de la cocotte ou de la poêle en le tassant bien. Puis ajouter le reste du riz en le tassant.

À l’aide du manche de votre cuillère en bois, faire des trous dans le riz sans aller jusqu’au fond de la cocotte et cela afin de laisser passer l’air.

Placer ensuite un torchon propre sur le couvercle en rabattant les coins sur le dessus du couvercle et le déposer sur la cocotte ou la poêle.

Faire cuire à feu très doux durant 40 minutes. Attention il ne faut jamais soulever le couvercle même si vous en mourrez d’envie. Le torchon va permettre d’absorber toute l’humidité du riz.

Quand le riz est fait, vous devez entendre un bruit de crépitement.

Renverser ensuite le riz sur un grand plat en retournant d’un coup la cocotte ou la poêle sur le plat (comme si vous démouliez un gâteau).

Servir immédiatement, briser le tahdig et servir une part pour chacun.

Si vous voulez voir la recette pas à pas, vous pouvez vous rendre sur le site où j’ai pris la recette The little ferraro kitchen.

Tahdig, riz à l'iranienne

Pour abdugh khiar

Pour 4 personnes :

– 2 yaourts à la grecque
– 1 concombre
– 12 cerneaux de noix
– 50 g de raisins secs
– 12 feuilles de menthe
– pétales de rose séchés
– sel, poivre

Abdugh khiar

Éplucher, épépiner et tailler en petits dés le concombre. Verser dans une passoire (posée au-dessus d’une assiette) et saler largement afin de le faire dégorger.

Plonger les cerneaux de noix dans de l’eau très chaude. Laisser reposer 10 minutes. Les peler puis les hacher finement.

Laver et ciseler la menthe.

Mélanger le concombre égoutté avec les yaourts à la grecque, les noix hachées, les raisins secs, la menthe et quelques pétales de rose séchés.

Saupoudrer de quelques pétales de rose et servir bien frais en accompagnement du tahdig.

Abdugh khiar

Source : Au bout du monde

48 réflexions sur “Tahdig, riz à l’iranienne accompagné d’abdugh khiar

  1. Je suis franchement impressionnée. Ton tahdig a l’air parfait, et il n’y a rien de meilleur au monde qu’un bon tahdig. Je n’ai encore jamais osé me lancer, cette méthode de cuisson me fait un peu peur (tu devrais peut-être préciser qu’il faut utiliser du riz basmati… ça ne marchera pas avec d’autres variétés). Et la recette du khiar me rappelle le jajeek irakien, vraiment très proche avec tous ces parfums délicats. J’adore !

    • Je pense que plus grillé il aurait été encore meilleur, mais comme c’est une première fois, je n’ai pas osé prolonger la cuisson. Maintenant que je me suis lancée, je compte bien m’améliorer ! Merci pour tes conseils Darya, je vais préciser. Je n’ai jamais goûté le jajeek irakien mais ces deux cuisines doivent beaucoup se ressembler. Je ne peux que te conseiller d’essayer un tahdig, ce n’est pas encore parfait mais ce n’est pas si difficile finalement. Merci Darya !

  2. Je sens que je vais voyager ce matin ! Sophie a fait un jeu très sympa ! malheureusement je n’ai jamais participé car je n’ai pas suffisamment de talent pour trouver de bonnes recettes étrangères !
    Ce Tahdig a une super couleur ! je ne sais pas si j’apprécierai le riz croustillant mais une chose est sûre c’est que servi avec ta soupe de concombre, j’aurais bien partagé ce repas avec toi Laurence ! merci pour cette découverte ! bonne journée !

    • On fait de très belles découvertes sur son blog grâce à cet élan d’amitié. La difficulté pour réaliser des recettes d’ailleurs, ce sont les ingrédients qu’on ne trouve pas toujours facilement mais sinon c’est un vrai plaisir de découvrir de nouvelles saveurs et de nouvelles manières de cuisiner. J’aurais beaucoup aimé partager ce repas avec toi (je ne te propose de t’envoyer un doggy bag !) mais ce serait avec plaisir que je t’ouvrirai ma cuisine lors d’un de tes passages en région parisienne. Merci Claudine, bonne soirée

  3. Pingback: Cuisiner pour la paix : mise à l'honneur pour l'Iran - La Tendresse En Cuisine

  4. Une recette magnifique et vraiment typique de cette région du monde, j’en ai aussi dégusté chez mon amie iranienne et c’est merveilleusement bon. Merci pour ce si joli partage et pour ta présence si importante pour moi dans cet élan amical. Du fond du cœur, merci. Je t’embrasse bien amicalement

  5. Pingback: Tahdig, riz à l’iranienne accompagné d’abdugh khiar | mariejesus90

  6. Bonjour, ce plat à l’air délicieux ! J’ai une question concernant l’éventuel réchauffage. S’il en reste, comment peut-on réchauffer ce plat pour préserver sa qualité ? Ou peut-on le préparer un peu à l’avance et le réchauffer ? Merci d’avance, belle journée à vous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s