Couronne briochée aux quetsches et au streusel

J’ai découvert cette brioche dans le dossier de Chef Simon intitulé « Les prunes, une gourmandise de fin d’été ». Elle est loin d’être aussi réussie que celle du blog Framboises et bergamote qui l’a publiée, mais elle est tellement délicieuse que je voulais absolument vous en donner la recette, avant que la saison des quetsches ne se termine. Pour tout vous dire, mon moule a complètement débordé et je ne vous raconte pas l’état de mon four ! Vive la pyrolyse ! Mon moule à savarin fait 24 cm, je vous propose donc soit de faire cette brioche dans un moule un peu plus grand, soit de diminuer un peu les quantités. J’avais encore des quetsches que mon père m’avait données l’an dernier et que j’avais congelées, elles étaient parfaites dans cette brioche.  J’ai vraiment adoré cette brioche, elle est recouverte d’une crème dans laquelle baignent les quetsches puis d’un crumble, ce qui la rend toute moelleuse et légèrement humidifiée.

Couronne briochée aux quetsches et au streusel

Pour la pâte :
– 375 g de farine
– 1 sachet de levure du boulanger déshydratée
– 75 g de sucre
– 75 g de beurre
– 200 ml de lait

Pour la garniture :
– 125 g de fromage blanc
– ½ sachet de préparation pour pudding à la vanille → je n’en avais pas, je l’ai remplacé par une crème pâtissière faite avec ⅛ litre de lait, ½ œuf, 20 g de sucre, extrait de vanille et 10 g de fécule
– 1 jaune d’œuf → remplacé par le ½ œuf qui me restait
– 3 cuillères à soupe de sucre
– 1 sachet de sucre vanillé
– 400 g de quetsches

Pour le streusel :
– 75 g de farine
– 75 g de beurre
– 75 g de sucre

Préparer la brioche. Réhydrater la levure du boulanger dans le lait tiède.

Dans le bol du robot, placer la farine, le sucre et le beurre mou coupé en petits morceaux. Pétrir puis ajouter peu à peu le lait avec la levure.

Pétrir la pâte jusqu’à ce que la pâte soit souple et lisse.

Mettre la pâte en boule, couvrir d’un linge propre et placer à l’abri des courants d’air. Laisser lever la pâte durant 1 à 2 heures.

Pendant ce temps, laver, essuyer, couper les quetsches en deux et les dénoyauter.

Préparer la garniture. Réaliser une crème pâtissière : faire chauffer dans une petite casserole le lait avec l’extrait de vanille. Dans un saladier, mélanger au fouet, l’œuf, le sucre et la fécule. Ajouter le lait chaud tout en mélangeant. Remettre le tout dans la casserole et cuire à feu doux jusqu’à épaississement de la crème. Laisser tiédir.

Ajouter ensuite le fromage blanc, le demi-œuf et les deux sucres et mélanger au fouet.

Préparer le streusel. Dans un bol, mélanger le beurre mou, le sucre et la farine, écraser avec les doigts jusqu’à obtenir une pâte grossièrement sableuse.

Préchauffer le four à 190°C.

Diviser la pâte en 8 parts égales et former 8 boules. Les placer dans un moule à savarin beurré.

Avec le doigt marquer un puits au centre de chaque boule.

Répartir la crème au fromage blanc au centre de chaque boule. Poser les quetsches et émietter le streusel sur la couronne.

Enfourner durant 35 à 40 minutes.

À la sortie du four, laisser complètement refroidir avant de démouler.

Couronne briochée aux quetsches et au streusel

Couronne briochée aux quetsches et au streusel

31 réflexions sur “Couronne briochée aux quetsches et au streusel

  1. C’est dommage pour ton pauvre four mais tu vois je trouve qu’elle a un sacré look comme ça !! ça va bien avec le crumble !! J’aime tellement la brioche nature que je ne mets que très très rarement quelque chose dedans mais je dois dire qu’avec des prunes et avec ce crumble ça pourrait me faire changer d’avis !! merci Laurence !!

    • Le rajout de crème et de crumble augmente la valeur calorique de cette brioche. Mais la douceur de la crème avec les fruits et le croustillant du crumble en font une brioche vraiment délicieuse, je l’ai vraiment aimée. Difficile de la manger avec modération d’ailleurs, mais comme je n’en fais que rarement autant se faire plaisir de temps en temps ! Merci Claudine

  2. L’association quetsche/streusel, classique de la cuisine alsacienne, est quelque chose que j’adorerais tester, mais impossible de trouver des quetsches à proximité cette année ><
    Ainsi utilisé pour parfumer une brioche, cela doit vraiment être à tomber entre les jeux de textures et de goûts. C'est vrai comme tu le dit en com que cela doit monter en calories, mais il faut bien se faire plaisir de temps en temps 😉

    • Depuis que je ne vis plus en Alsace, je n’ai plus non plus beaucoup l’occasion de manger des quetsches. Mon père m’en a envoyé l’année dernière, tellement j’étais déçue de celles que je trouvais dans le commerce. Je n’ai pas mis de cannelle dans cette brioche mais en général c’est l’association quetsches, cannelle et streusel que j’apprécie énormément. Cette brioche était très gourmande, je l’ai adorée et je la referai. Pas tout de suite parce qu’il faut être raisonnable 😉

  3. Elle a l’air en effet délicieuse, et comme toi je n’en fais pas souvent, je peux donc me laisser tenter si je trouve des quetsches, mais par ici elles ne sont pas fameuses !! A essayer peut-être avec des prunes d’ente qui sont par contre très bonnes !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s