Daube de bœuf au vin rouge et aux épices

Avec le froid qu’il a fait les jours passés, mes envies se sont dirigées vers les fondues et les petits mijotés. En plus de réchauffer, j’adore ces petits mijotés qui parfument la cuisine et mettent tout doucement en appétit. Cette daube de bœuf fait un peu penser au bœuf bourguignon comme la sauce est à base de vin rouge mais je l’ai encore plus apprécié, car il a des notes de citron, d’orange et d’épices qui lui donnent un parfum délicieux ! Je vous conseille de choisir un bon vin, votre sauce n’en sera que meilleure. J’ai choisi de faire ce plat avec des joues parce que c’est un morceau que j’affectionne particulièrement mais vous pouvez très bien choisir d’autres morceaux (paleron, gîte, jarret,…). La cuisson est longue mais finalement il y a peu de préparation pour ce plat, juste un peu de surveillance mais qui ne vous empêchera pas de faire vos occupations à la maison. Vous pouvez accompagner ces joues de bœuf d’une bonne purée de pommes de terre, de polenta ou de pâtes. J’ai touvé cette recette sur le blog de Lady Milonguera, Un siphon fon fon…

Pour 4 personnes :

– 4 joues de boeuf ou 600 g de bœuf (jarret, paleron, joue, basse-côte, gîte)
– 50 cl de vin rouge
– 1 carotte
– 1 gousse d’ail
– 1 oignon
– 1 blanc de poireau (pas mis)
– le zeste d’une orange (non traitée)
– le zeste d’un citron (non traité)
– 1 étoile de badiane
– 1 bâton de cannelle
– 4 baies de genièvre
– 1 feuille de laurier
– 2 cuillères à soupe d’huile d’olive

– sel, poivre

Couper la viande en morceaux et les placer dans un saladier. Verser le vin rouge et ajouter la badiane, la cannelle et les baies de genièvre. Saler et poivrer.

Éplucher et tailler l’oignon et l’ail en dés. Éplucher la carotte et la tailler en rondelles. Prélever le zeste du citron. Incorporer le zeste et le laurier à la viande. Remuer, couvrir d’un fil alimentaire et placer au réfrigérateur pendant au moins 6 heures.

Ôter la base du poireau, le laver et le tailler en tronçons. Sortir la viande marinée et l’égoutter tout en conservant la marinade.

Dans une cocotte en fonte, faire chauffer l’huile. Y faire revenir les morceaux de viande pendant 3 minutes jusqu’à ce qu’ils colorent légèrement. Verser la marinade sur la viande et ajouter le poireau.

Porter à ébullition, couvrir et puis baisser le feu et laisser mijoter pendant 3 à 4 heures à feu doux.

Servir bien chaud et se régaler !

Et je dédie cette recette à Cuisinons de saison du mois de mars organisé par mon amie Claudine.

40 réflexions sur “Daube de bœuf au vin rouge et aux épices

  1. Avec l’humidité de ce dimanche, voilà un bon plat mijoté bien réconfortant ! J’aime aussi beaucoup « la joue »de bœuf, et « l’ajout » d’orange,de citron et les épices, un petit gout de vin chaud ! bises Laurence et bon dimanche

  2. Ce mijoté est sacrément parfumé avec toutes ces épices du coup la sauce doit être un vrai régal ! J’affectionne moins par contre ce type de viande de boeuf. J’en mange mais peu, je prend plus de légumes que de viande lorsque j’en fais. Mon mari par contre en raffole alors il me faut bien lui faire plaisir ! Il se serait grassement servi chez toi car oui il fait honneur à ce type de plat tu peux me croire !
    Merci beaucoup de l’avoir dédié à cuisinons de saison ! Si le temps était superbe hier, c’est bien fini !! Je t’embrasse Laurence ! bon dimanche

    • La viande était fondante à souhait et cette sauce très parfumée, un vrai plaisir ! Je savais que tu n’aimais pas trop la joue, d’autres morceaux te conviendraient mieux ou d’autres viandes, peut-être le gibier si tu aimes. Il pleut depuis ce matin, c’est d’une tristesse… j’espère que tu as un peu mieux que moi. Merci Claudine, je t’embrasse !

  3. Pingback: CUISINONS DE SAISON en Mars 2018 ! – CUISINE DE GUT

  4. tu vas rigoler, j’ai acheté de la joue de bœuf ce matin au marché, cette recette me plait énormément et c’est sur ma liste à faire
    ton jolie assiette me donne envie de la faire rapidement
    bisous

  5. Ton assiette est très appétissante.
    Les plats mijotés lentement et longuement sur feu doux sont les plus réconfortants.
    La viande est fondante à souhait.
    Ca me rappelle ma mère en hiver, elle avait souvent une cocotte en fonte dans la cheminée. Elle commençait très tôt le matin et ça cuisait tout doucement pendant des heures. Ah les parfums qui embaumaien la maison! Qu’est ce que j’aimerais retourner dans passé.
    Bonne semaine Laurence! Gros bisous

  6. Ca a l’air très fin! Le mélange d’épices me rappellent un peu le stifado, plat grec ressemblant beaucoup à la daube mais richement parfumé avec de la cannelle, du miel, du cumin et des graines de fenouil… 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.