Osso bucco de lotte à la coriandre et au basilic

En empruntant le titre osso bucco pour un mijoté de lotte, je sens que je vais encore avoir des personnes qui vont me tomber dessus en me rappelant que l’osso bucco est réservé au plat traditionnel milanais fait à base de jarret de veau. Mais tant pis, j’ai manqué d’inspiration pour le renommer… Et finalement avec ses petites rondelles de carottes et ses tomates, on s’en approche tout de même énormément.

La lotte est un poisson que j’apprécie par dessus tout, il est ferme, sans arête ou du moins elle est tellement épaisse qu’elle s’élimine d’un coup de couteau et il se cuit plutôt facilement. Appelé aussi « crapaud de mer » ou « diable de mer », c’est un poisson tellement laid qu’on le vend toujours sans sa tête. Pour ceux qui ne l’auraient jamais rencontré, je vous joins une petite photo de la bête ! Mais pour en revenir à mon osso bucco de lotte d’aujourd’hui, c’est délicieux, simple et rapide à cuisiner, raffiné et plutôt léger, et avec le parfum puissant de la coriandre et celui du basilic, sa saveur est enivrante !

Pour 4 personnes  :

– 1 belle queue de lotte (entre 1 kg et 1,3 kg)
– 4 tomates ou 1 boîte de tomates entières pelées au jus (390 g)
– 3 carottes
– 1 bouquet de coriandre
– 1 bouquet de basilic
– 1 échalote
– 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
– 2 cuillères à soupe de fumet de poisson
– 50 cl d’eau
– sel, poivre

Couper la lotte en gros morceaux dans la longueur (en conservant l’arête centrale).

Éplucher et émincer l’échalote.

Éplucher et couper les carottes en rondelles. Couper les tomates en gros cubes.

Dans une poêle antiadhésive, faire revenir l’échalote dans l’huile d’olive.

Ajouter les morceaux de lotte. Saler, poivrer.

Verser les carottes et les tomates.

Ciseler la coriandre et le basilic et les ajouter.

Verser l’eau et le fumet de poisson. Bien mélanger.

Laisser mijoter à feu doux et à couvert durant 15 minutes environ.

Servir bien chaud et accompagner d’un riz basmati ou thaï.

Se régaler !

Source : Petits repas entre amis

Et je dédie cette recette à Cuisinons de saison du mois de novembre organisé par mon amie Claudine.

35 réflexions sur “Osso bucco de lotte à la coriandre et au basilic

  1. Alors ton petit osso bucco de poisson a tout pour me plaire sauf… la lotte ! contrairement à toi je n’apprécie pas tellement ce poisson moi. Je sais qu’il a pourtant très bonne réputation mais je crois que les resto m’en ont définitivement dégoûtée à laisser la peau dessus… Les morceaux se retrouvent rétrici et du coup ils durcissent à la cuisson. Je peux te dire que je ne commande plus jamais de la lotte dans un resto. Du coup je peux dire qu’il y a une éternité que je n’en ai fait ! Il faudrait que j’en rachète ne serait ce que pour faire plaisir à mon mari qui lui l’adore..
    C’est en tout cas un très bon petit mijoté de poisson bien parfumé ! un plat bien complet qui se déguste en ce moment avec plaisir ! Belle journée Laurence ! gros bisous

    • Et bien, moi qui pensais te plaire avec mon plat, c’est raté ! Mais j’ai envie de te dire, c’est comme la raie, il ne faut pas rester sur un mauvais souvenir, surtout cuisinée maison, tu sauras la préparer à merveille j’en suis certaine ! J’essaie d’en acheter dès que je peux, seul son prix me freine. Mais je ne vois que des avantages, son goût, sa rapidité de préparation et pas d’arête, ce qui est très appréciable je trouve. Je suis en train de réfléchir à mon menu ce week-end et il y aura du poisson c’est certain comme à chaque fois mais je n’ai pas encore trop d’idée. Bel après-midi Claudine, gros bisous

      • Mais non ce n’est pas raté, je l’aime ton plat crois moi ! Je me fais offrir par mon mari pour Noël le cuiseur vapeur Magimix . J’ai abandonné l’idée du four multi fonction vapeur. Il permet à priori de cuire des poissons de façon moins agressive puisqu’on peu le régler de façon moins élevée. Je testerais la lotte avec !! Bisous Laurence

      • C’est sympa ça ton mari t’équipe chaque Noël ! Je ne connais pas ce cuiseur vapeur mais j’imagine qu’on peut faire bien plus de choses qu’avec un cuit vapeur classique. Je suis sûre que cuisiné à ta manière ce poisson te plaira ! Je t’embrasse Claudine

  2. Pingback: CUISINONS DE SAISON EN NOVEMBRE – Cuisine de Gut

  3. C’est vrai qu’il n’est pas gracieux ce pauvre poisson !!! Mais ton plat a l’air super bon! Quand je mangeais du poisson je n’ai jamais dégusté la lotte ! Mais ce doit être super bon! Gros bisous Laurence!

  4. J’aime la lotte à condition de maîtriser la cuisson c’est un poisson très fin, et ça ne me gène ps moi que tu baptises ton plat osso bucco c’est vrai qu c’est pas toujours facile de trouver des noms, et ça a le mérite d’être clair!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.