Nems d’Indochine

J’ai nommé mes nems comme cela parce que c’est la grand-mère de mon chéri qui m’a appris à faire les nems. Elle a vécu son enfance et son adolescence en Indochine française et sa cuisine est imprégnée par cette culture. L’écouter parler de sa vie passée là-bas est un vrai plaisir. Je ne saurais pas vous parler de l’Indochine mais je peux vous parler de la manière dont elle fait les nems.

C’est Anne du blog Happy Cooking qui a publié récemment une recette de nems au porc qui m’a donné envie d’en refaire. Il faut dire que c’est plutôt long à faire, enfin à cuire et pour que les nems ne se collent pas et se déchirent, il faut les cuire par 2 ou 3 maximum. J’ai ajouté des crevettes qui me restaient du plateau de fruits de mer de la veille bien que la grand-mère de mon chéri n’en mette pas.

Nems d'Indochine

Pour 13 à 15 nems :

– 13 à 15 galettes de riz
– 8 champignons noirs déshydratés
– 200 g de porc (j’ai choisi du filet mignon)
– 10 crevettes roses cuites
– 1 carotte
– 1 cuillère à soupe de sauce soja
– 20 g de vermicelles de riz
– 60 g de germes de soja
– coriandre hachée
Pour cuire : huile d’arachide
Pour servir
: feuilles de salade, menthe fraîche, sauce pour nems

Dans un bol, faire tremper les champignons dans de l’eau chaude durant 20 minutes.

Hacher la viande, les champignons et les crevettes décortiquées.

Éplucher et râper la carotte.

Faire chauffer de l’eau dans une casserole et y faire cuire les vermicelles durant 3 minutes. Les égoutter et les couper en petits morceaux.

Dans un saladier, mélanger la viande, les champignons, les crevettes, les germes de soja, les vermicelles, la carotte, la coriandre et la sauce soja.

Confectionner les nems. Préparer un saladier rempli d’eau tiède et un torchon propre à côté. Faire tremper une galette de riz. Lorsqu’elle est bien souple, la poser sur le linge.

Déposer sur le bas de la galette 1 cuillère à café de farce et rouler en serrant pour l’enfermer en rabattant les bords. Photos du pliage par ici. Réserver en les espaçant.

Préchauffer le four à 160°C.

Cuisson des nems. Faire chauffer l’huile dans une casserole. Plonger un petit bout de pain dans l’huile, si plein de petites bulles autour crépitent, c’est qu’elle est à bonne température. Ou si vous avez un thermomètre de cuisson, chauffer, comme le préconise Anne, jusqu’à 180°C.

Plonger les nems par 2 ou 3 dans l’huile chaude, laisser cuire une dizaine de minutes puis les retourner et poursuivre encore la cuisson. Lorsque les nems sont bien dorés, les sortir avec une écumoire et les déposer sur une assiette recouverte de papier absorbant. Les placer sur une plaque de four recouverte de papier cuisson et les placer au chaud pendant la cuisson des autres nems.

Servir les nems chauds, les enrouler d’une feuille de salade dans laquelle vous aurez placé une feuille de menthe et tremper dans la sauce.

Nems d'Indochine

50 réflexions sur “Nems d’Indochine

  1. Je ne me suis jamais décidée à en faire justement parce que c’est très long à faire !! tu es courageuse Laurence ! mais il faut dire que le résultats en vaut la peine ! ils sont magnifiques ! ce qui me plait aussi c’est qu’ils contiennent des crevettes ! jum ! je passerais bien commande moi !! merci Laurence !!

    • Plusieurs années se sont écoulées depuis la dernière fois que j’en ai fait. Je n’en referai pas tout de suite mais je vais essayer d’en faire plus souvent. Je les fais sans crevettes d’habitude mais c’est vrai que la crevette apporte un plus ! Merci Claudine

  2. J’adore les nems; j’en ai fait plusieurs fois, mais comme toi, cela fait longtemps que je n’en ai pas fait, c’est vrai que cela prend du temps. Pourtant ça vaut vraiment le coup, c’est infiniment meilleur quand on les fait soi-même (et qu’on sait ce qu’on met dedans). Bon weekend !

  3. Certainement meilleur que ceux que l’on achète mais trop long pour moi. J’en achète de temps en temps mais j’en ai déjà mangé du « maison » quel régal.
    Bon W.E. FLaure

  4. En les voyant, tout dorés sur tu blog, j’ai envie d’en refaire. Quel délice les nems maison 😉 et en plus on est sur de ce qu’il y a dedans !

  5. ^^ une bonne adresse chez Anne … 😉
    Tes nems sont à coup sûr délicieux ! Bravo Laurence ! la dernière fois que j’en ai mangé des faits-maison, c’est un ami qui les avait préparé ! et houuu, quel boulot ! mais en somme rien de bien compliqué, mais long… :))
    Beau dimanche ! Sandy

  6. ils sont superbes! puis quel plaisir la transmission et les histoires derrière une recette… Faudra que je me teste ça un jour, quand ça me piquera 😉 parce qu’en effet il y a de la préparation

  7. Bonjour,
    Moi aussi j’aime beaucoup les nems et je regrette qu’il soient si longs à préparer. Un tout petit truc à partager: pour savoir si l’huile est assez chaude, au lieu de pain, il suffit de tremper le bout d’une cuillère en bois et si des petites bulles apparaissent autour du bois, c’est bon! (Truc vu sur Nerdy Nummies, de la youtubeuse Rosanna Pancino)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s